N*** (mirraia) wrote,
N***
mirraia

  • Mood:

Рассказ

Le roi suédois

La préhistoire amusante.
À l'âge de 19 ans ma mère a évité par miracle le sort des gens péris de l'injection d'un nouvel antibiotique "penicillin". Cependant avant d'être sauvé, elle était dans le coma. Après ce cas elle avait un don considérable de la prévision du future.

Une fois, quand j'étais encore l'écolière, elle a déclaré : "je connais que ma fille se mariera avec le roi Suédois". Ma mère répétait souvent cela, riait et même composait les vers-histoires moqueurs sur moi et le roi suédois. J'étais fâchée par tout sujets matrimoniaux des conversations sur moi, et le sujet du roi suédois me mettait en fureur! Mais ma mère ne s'arrêtait pas.
Plus tard je suis partie pour Moscou à l'Université. Quand je visitais la maison paternelle, la mère chantait toutes les mêmes chansons sur le roi suédois. Je me fâchais. Je me rappelle, j'ai composé la chansonnette, où le roi suédois se battait la tête au mur jusqu'à se tuer :-)) Les amours d'enfance ni de l'époque où j'étais une étudiante, ni les miens ni ceux-ci à mon égard n'étaient jamais mutuels et je ne me fréquentais avec personne.

L'histoire bizarre.
Sur le troisième cours de l'université, le premier septembre, nouveaux jeunes hommes sont venus à notre groupe (les étudiants, qui sont revenus après le service de l'armée). Parmi eux était un blond Nikolay, qui s'est trouvé infiniment intéressant et très intelligent. Nikolay m'a fait la grande attention, m'a interrogée sur ma vie et, enfin, m'a trouvée surprenant et m'a donnée le surnom la Bohémienne qui tout de suite s'est collé à moi.

Il était le leader intellectuel de la compagnie et on pouvait facilement perdre la tête. Cependant, j'ai dit à moi-même : "sois prudente. C'est le moscovite - cynique et méchant. Il ne faut pas tomber amoureuse!" :-))) Et je ne m'ai pas laissée penser à lui. Néanmoins une nouvelle vie très intéressant, dans le milieu des Moscovites radicaux, s'a commencée pour moi dès que Nikolay m'a connue.
Il m'avait tirée souvent dans ses compagnies des gens très dotés des talents et savant beaucoup plus que je pouvais imaginer avant. En réalité, pour moi cela est devenu le début de la réception de la formation humanitaire :-)) Et beaucoup de poèmes étaient écrits pour moi alors :-)) Là étaient les poètes et les peintres et les cinéastes et les écrivains et les savants du différent âge. De ravissant jusqu'à odieux. Nikolay était toujours sur la hauteur, en divisant les perles de l'ivraie. Aussi j'ai fait connaissance avec certaines anciennes familles nobles, vers un de qui Nikolay lui-même appartenait. Mais c'est l'histoire particulière plutôt rapportant vers l'histoire du pays, et non vers ma vie privée. :-))

Ma prudence avec les sentiments était rémunérée bientôt. S'est révélé que Nikolay avait la fiancée. La jeune fille la blonde Eleonore avec les cheveux longs et se tordant, de la couleur naturelle de l'or de l'essai le plus supérieur et avec le visage bel comme une vraie princesse.

En avril 1989 Nikolay nous a invités chez lui pour la soirée de l'anniversaire. (il faut remarquer qu'il vivait dans le centre de Moscou, près du Kremlin dans la maison historique. Sa mamie plus tôt travaillait comme la sténo au Kremlin. Tous les membres de sa famille, comme sont dus à la noblesse russe, parlaient librement en français. En réalité, Nikolay m'a aidé à commencer ensuite se servir de la langue française dans mon travail, bien que mes connaissances alors soient proches du zéro.)

à la tête de la soirée régnait Eleonore. Puis elle est disparu mais nous (4 amis) restions jusqu'à l'aube. Puis Nikolay m'a fait une proposition de qui je ne pouvais pas refuser :-)) "Avais-tu jamais fait une promenade sur les toits des bâtiments? Je t'invite!!" a-t-il dit.

Après la visite du toit de sa maison, nous nous sommes déplacés pour le toit de l'ancien bâtiment - le monument de l'architecture. La maison était très vieux avec un toit très intéressant. Là j'ai remarqué le buisson fleurissant des marguerites. J'ai arraché 2 fleurs et, ayant rendu un à Nikolay, j'ai proposé de interroger l'avenir pour l'un contre l'autre.:-))) La marguerite de Nikolay a dit sur moi "embrassera" et ma fleur a dit sur lui "épousera".:-))

Ayant visité le toit du bureau inachevé de la grande compagnie pétrolière Nous nous sommes quittés et ne revenaions pas à ce sujet. J'ai cru la fleur, et j'attendais ses actions, Le frein était arraché, je ne pensais plus qu'à lui mais sans le mettre au courant bien sûr!

En septembre je l'ai vu dans l'ascenseur dans la compagnie d'Eleonore. Mon coeur souffrait. J'ai fait une mine heureuse et insouciante. Cependant, nous sommes partis à trois prendre le café. A la table dans le café Eleonore commençait des paroles "La Bohémienne, connaissez vous que notre ami a décidé de se marier ?"
(Dans ces milieux ils communiquent en "vouvoyant")

Mon coeur souffrait de nouveau. "non" - j'ai répondu, sans souhaiter entendre rien. "Connaissez vous qui est qu'il épouse?" poursuivait elle. "Non plus" - disais-je. "Alors je vous dirai! C'est vous qu'il épouse!". Je n'avais que sourire et dire: "Ah bon? Je dois réfléchir alors :-)"

Dans 2-3 jours je l'ai vue encore et il m'a dit: "La Bohémienne, je t'ai écrit trois lettres en été. As-tu les reçu?". Je n'avais rien reçu, donc, je n'en avais pas cru qu'il m'avait écrit, ainsi qu'en ce qu'il appartient à moi!

:-)))))) Cependant, tout s'avéra sérieux. Le mois du mai 1990 nous nous sommes mariés sans jamais divorcer.

Enfin, en étudiant l'histoire de sa famille, j'ai appris que son arrière-grand'mère est la Suédoise pure sang. Puis, les cheveux de ses parents et le frère sont châtains. Probablement, ce seul blond dans la famille a hérité la grande partie des gènes suédois :-))) Alors, c'est le sort

Il s'appele P. N. L. Nous n’avons pas changé mon nom car il était joli et il l'aimait. Il utilisait mon nom comme son nom de plume lors du travail dans un journal. Il a dit que seulement l'insuffisance du nonconformisme ne lui laissait pas prendre mon nom à lui, bien qu'il voulait bien.

La fin infinie.
Maintenant je connais pourquoi les contes de fée n'ont pas la suite "après le mariage" :-))
Hélas, ma mère ne parle rien de ma libération de la prison du château du roi suédois :-))


...La Bohémienne - une captive du roi suédois...


**************************************************
Tags: francais, воспоминания
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments